Pas que de la bière…

vini

Quand on pense à l’Autriche ou à l’Allemagne, instantanément et par association, on pense à la bière et aux fameuses brasseries de Munich, anciennes, immenses et bruyantes.

Et d’ailleurs, comment oublier le goût particulier de la Rauchbier, la bière fumée, spécialité de la belle ville allemande de Bamberg ? C’est moins évident de penser que ces villes produisent aussi de bons vins. Il existe pourtant une tradition qui remonte aux Romains qui cultivaient les vignes en Allemagne, sur les rives du Rhin. Entre Mayence et Coblenz, le fleuve offre un paysage ravissant le long de ses rives composé de vignes parfaitement alignées et au cœur de la Forêt Noire, les bois offrent même de l’espace à des collines où poussent des vignes.

A Gengenbach par exemple, je me souviens avoir goûté un excellent riesling et j’ai acheté diverses bouteilles de vin aux fruits des bois. J’avais l’intention d’en offrir à des amis et à la famille mais finalement les bouteilles sont arrivées vides à la maison ! Même en Autriche, où la majeure partie des vins produits dans le bassin du Danube, les vignes furent rapportées par des légionnaires romains. Ces vins sont avant tout légers.

Les Autrichiens ont une véritable passion pour les vins nouveaux, non fermentés. Le Schilcher est aussi très apprécié ; c’est un vin demi sec de la Basse-Styrie. Les excellents vins blancs et rouges viennent des régions du Burgenland. Un vin doux, vraiment particulier, typique de ces villages est produit en utilisant les raisins vendangés au cœur de l’hiver. Les grappes à moitié déshydratées sont récoltées avant la levée du jour, on jette la partie aqueuse et on conserve les quelques de gouttes de jus concentré. Après une longue période de fermentation naturelle et après être passé plusieurs fois, un an et demie après la vendange, l’Icewine est prêt. C’est un vin de dessert que certains appellent Vin de Lune. Depuis peu en Italie, dans le Piémont, on essaye de produire ce vin. Il ne nous reste plus qu’à le goûter.